Sont concernés : les jeunes garçons nés à partir du 1er janvier 1980 et les jeunes filles nées à partir du 1er janvier 1983. Ces personnes doivent se présenter à la mairie de leur domicile pour être recensées dans le mois de leurs 16 ans.

Se munir :

  • d’une pièce d’identité,
  • du livret de famille,
  • de la copie du certificat de nationalité française ou du décret de naturalisation, en cas d’acquisition de la nationalité française.

Il n’est pas nécessaire de fournir un justificatif de domicile.

Une attestation de recensement est alors délivrée lors de l’inscription en mairie. Elle est indispensable pour se présenter à divers examens et concours. Les jeunes recensés sont ensuite convoqués à la Journée Défense et Citoyenneté (JDC).

À noter : si les délais ont été dépassés, il est toujours possible de régulariser sa situation jusqu’à l’âge de 25 ans en procédant de la même manière que pour un recensement classique.


Attestation de recensement

À la suite du recensement, la mairie délivre une attestation de recensement.

La remise de l’attestation est souvent accompagnée d’une brochure d’information sur le service national.

Il n’est pas délivré de duplicata. En cas de perte ou de vol, il est possible de demander un justificatif de recensement au centre du service national dont vous dépendez.

Où s’adresser ? Centre du service national 

Suite du recensement

Le recensement permet à l’administration de convoquer le jeune pour qu’il effectue la journée défense et citoyenneté (JDC).

Après le recensement, il faut informer les autorités militaires de tout changement de situation.

Le recensement permet aussi l’inscription d’office du jeune sur les listes électorales à ses 18 ans.

  À savoir : si le jeune est atteint d’un handicap, et qu’il souhaite être dispensé de la JDC, il peut présenter dès le recensement un certificat médical précisant qu’il est inapte à y participer.

Défaut de recensement

En cas d’absence de recensement, l’irrégularité est sanctionnée par le fait :

  • de ne pas pouvoir participer à la JDC et en conséquence, de ne pouvoir passer aucun concours ou examens d’État avant l’âge de 25 ans,
  • de ne pas être inscrit sur les listes électorales dès 18 ans.